espagne-corrida

Ce week-end en Espagne, Pelico a assisté à la fin d’un célèbre festival de corrida à Madrid, la Feria de San Isidro dans les arènes les plus grandes de la ville, Las Ventas.

Il s’agit d’un grand évènement en Espagne, où la corrida a beaucoup d’aficionados (le mot espagnol pour dire fan !) … comme Juan Carlos II, l’ancien roi d’Espagne, que vous apercevrez entrain de recueillir les salutations du torero dans le film.

  1. La corrida, un spectacle controversé.
  2. En chemin, jusqu’aux arènes.
  3. Les deux faces de la corrida.
  4. Que pensez-vous de la corrida ?

La corrida, un spectacle controversé.

La corrida est un spectacle ritualisé où combattent hommes et taureaux. Ritualisé, veut dire que le combat se déroule toujours selon le même rituel, dont vous aurez un aperçu dans les vidéos faites par Pelico.

Ce spectacle est controversé, notamment parce que le combat se termine par la mort des taureaux.

D’un côté, les défenseurs de la corrida insistent sur sa dimension traditionnelle (la corrida date du XIXème siècle) et culturelle.

De l’autre, les critiques de la corrida soulignent la cruauté pour les taureaux (et les chevaux) de cette pratique.

Pour vous aider à vous faire votre propre opinion, Pelico a réalisé un reportage en 3 parties.

Dans la 1ère partie, vous suivrez les pérégrinations de Pelico jusqu’aux arènes, et vous écouterez les avis de quelques uns des nombreux enfants qui assistent au spectacle.

Ensuite, place à la corrida en elle-même ! Comme c’est la fin de l’année, et que vous avez pris l’habitude de nos reportages, Pelico vous propose deux montages différents !

Le montage, c’est le travail que Pelico fait sur son ordinateur, afin de mettre bout à bout toutes les séquences filmées et sélectionnées pour faire un reportage.

Nous vous proposons donc deux montages. C’est-à-dire que vous allez voir deux reportages filmés la même journée, mais montés en choisissant de garder des images différentes, et en changeant l’ordre dans lequel ces images apparaissent à l’écran. En changeant un peu le son aussi, ce qui, vous en apercevrez peut-être à son importance.

Dans la 1ère version de la 2ème partie, nous avons essayé de vous faire voir la corrida comme un art.

Dans la 2ème version de la 2ème partie, nous avons essayé de vous faire voir la corrida comme une torture pour les animaux.


En chemin, jusqu’aux arènes.

Suivez Pelico jusqu’aux arènes et écoutez le témoignage d’enfants aficionados de corrida !


Les deux faces de la corrida.

À présent, voilà les deux versions du reportage de Pelico sur la corrida.

La corrida comme un art.

La corrida comme une torture.

Cette vidéo est choquante. C’est pourquoi nous l’avons protégée par un mot de passe. Votre professeur a reçu le mot de passe sur le forum.


Que pensez-vous de la corrida ?

En comparant les deux versions du reportage, vous pouvez constater qu’un documentaire n’est jamais neutre. En ne jouant que sur la sélection des images et leur ordre, vous avez pu constater qu’il était possible d’influencer votre jugement !
De manière générale, si un sujet vous intéresse, il est souvent intéressant de regarder différents reportages faits par différentes personnes. Vous pourrez ensuite construire votre propre opinion.

Par ailleurs, toutes les explications sur la corrida ne sont pas fournis dans ce reportage. Si le sujet vous intéresse, il vous faudra … poser des questions !
La corrida est également pratiquée dans le sud de la France ; y a t-il des élèves qui ont déjà assisté à de tels évènements ? Peut-être pourront-ils aider Pelico à répondre à vos questions.

Enfin, c’était la première fois que Pelico (et Laurent) assistait à une corrida. Se faire un point de vue sur la corrida n’est pas évident ! À l’image des deux versions du reportage, notre avis est partagé. En se focalisant sur les vêtements, la musique, la ferveur du public, les mouvements des toreros, on peut voir la corrida comme un art.

À l’inverse, en se focalisant sur le taureau, sa souffrance évidente, son épuisement, on peut davantage voir la corrida comme une torture.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Répondre